Tester l’ouverture des ports

Dans certaines sociétés, les méthodes de vérification d’ouverture de port traditionnelle tel que le ping ne fonctionne pas toujours.

Voici quelques autres méthodes utilisables:
Test-NetConnection

La commande Powershell « Test-NetConnection » celui-ci est compatible à partir de Windows Server 2012 R2.

Il permet de tester le PING, SMB, HTTP, WINRM et le port RDP mais il est aussi possible de tester tous les ports.

Exemple:

Test du port RDP:

Test-NetConnection -ComputerName <Serveur-Cible> -CommonTCPPort RDP

Pour les exemples et les méthodes d’utilisation vous les retrouverez en suivant ce lien

Résultat attendu

ComputerName : <Nom du serveur>
RemoteAddress : <IP du serveur>
RemotePort : 80
InterfaceAlias : <interface>
SourceAddress : <IP du serveur source>
TcpTestSucceeded : True (résultat True = OK)

Pour information: « Test-netconnection » dispose de l’alias « tnc »

Telnet

La commande telnet quand elle est installé permet aussi d’effectuer des tests de port.

telnet<Serveur-Cible> <Port>

Script Powershell d’ouverture de socket

Voici un petit script powershell  qu’il est toujours utile d’avoir, il permet de vérifier l’ouverture d’un socket tcp.

#——-Initialisation des variables——————
$Serveur_cible= »192.168.0.254″
$Port_cible=80

#——Initialisation de la connexion—————–
$Connexion_Specifique = New-Object Net.Sockets.TcpClient($Serveur_cible,$Port_cible)

#——Test de connexion——————————
try{
$Connexion_Specifique.Connected()
Write-Host « Le port est  ouvert »
$Connexion_Specifique.Close()
}
catch{
Write-Host « Le port est fermé »
}

#TRR

Information sur la fonction TCPClient

Netstat (sur le serveur uniquement)

La commande netstat -ano est particulièrement intéressantes.

Elle permet la récupération des connexions et des ports en écoute avec en plus le PID (process ID) de l’application en écoute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *